Observer les sabots de son cheval


5/5 - (4 votes)

Dans l’article précédent « L’état des sols, source d’agressions extérieures pour les sabots de votre cheval » nous avons évoqué les différentes agressions susceptibles d’endommager les sabots de votre cheval, en fonction des saisons et de la météo.

Dans cet article, nous allons nous pencher sur l’observation des sabots du cheval, qui est le second élément clé à prendre en compte dans l’entretien et le soin du sabot.

Observer pour savoir différencier chacune des zones du sabot

Dans un premier temps, pour observer correctement l’état des pieds de votre cheval, il est indispensable de bien comprendre que les différentes zones du sabots du cheval n’ont pas les mêmes besoins, et nécessiteront parfois des soins différents.
Ainsi, on observe 3 zones susceptibles de réagir différemment :

Chacune de ces zones du sabot ont leurs propres caractéristiques. Elles ont des rôles différents et surtout elles réagissent différemment en fonction des facteurs extérieurs.

LA PAROI DU SABOT

Elle est rigide mais ne doit pour autant perdre en élasticité. Elle est souvent sensible à l’assèchement des sols, notamment en été lorsque les terrains sont secs, durs et poussiéreux. Celle-ci peut alors devenir cassante et ne plus jouer son rôle convenablement. Il est alors primordiale de la réhydrater afin de lui rendre ses propriétés biomécaniques.
Il peut cependant arriver que la paroi du sabot soit à l’inverse, trop tendre. Celle-ci deviendra alors friable, il sera indispensable de la renforcer en modulant son hydratation et en la protégeant, notamment de l’humidité.

LA SOLE

Elle doit être suffisamment forte pour supporter les différentes aspérités des sols (cailloux, humidité…). La sole peut avoir tendance aussi bien à s’assécher et à être cassante qu’à s’humidifier et à devenir friable, très souvent en fonction des sols sur lesquels évolue le cheval, mais également en fonction de la nature de ses pieds.

LA FOURCHETTE ET LES GLOMES

Cette zone est beaucoup plus souple et sera quant à elle, plutôt sensible à l’humidité. La fourchette et les glomes ont en effet tendance à se ramollir très rapidement au contact de l’eau, et à s’effriter. Sans soin ni protection, cela peut avoir des conséquences dramatiques sur le pied de votre cheval. C’est une zone délicate dont il faut prendre soin tout particulièrement !

Adapter l’entretien en fonction de l’état de chacune des zones du sabot

Une fois que vous aurez habitué votre oeil à observer ces 3 zones et à les différencier, il sera donc indispensable de prendre en compte leur état (trop humide, trop sec, cassant, tendre, friable…) afin d’adapter et de moduler leur entretien.

Il faudra alors prendre également en considération l’état des sols sur lesquels évolue votre cheval.

Nous vous publierons prochainement un article dans lequel vous trouverez un tableau très simple récapitulant ces deux données afin de vous indiquer quel produit utiliser, en fonction de l’état de chacune des zones du sabot et de l’état des sols.

À bientôt !

Amélie


Laisser un commentaire