Comment définir un protocole anti-insectes sur mesure pour mon cheval ? – Partie 1/2


La saison estivale est synonyme de bons moments pour nous cavaliers. Le douces soirées ensoleillées, les sorties au paddock ou au pré pour nos chevaux, les balades en forêt, le retour des concours (dans un monde post-covid bien sur !)…

Mais si nous délaissons volontiers nos imperméable et nos doudounes contre nos t-shirt et lunettes de soleil, nos chevaux quant à eux, voient apparaître de tout petits ennemis pourtant très redoutés : les insectes !

Alors bien sur, il existe différentes solutions pour protéger son cheval des insectes en été. Mais comment savoir quelle est la solution la plus adaptée à mon cheval et à son activité ?
Ravene vous guide pour un été en toute sérénité, en s’appuyant sur 3 paramètres essentiels :

1er paramètre : identifier les différentes zones à protéger

Les insectes sont globalement attirés par l’ensemble du corps du cheval, mais encore plus particulièrement par certaines zones telles que le contour des yeux. C’est ainsi qu’il est courant de voir des chevaux couverts de mouches sur la tête, localisées autour des yeux, certaines allant même jusqu’à s’introduire dans le coin de l’oeil.

Ainsi, nous allons tout simplement distinguer 2 zones à traiter de façon différente :

2ème paramètre : définir la sensibilité de votre cheval

Chaque cheval est différent, et le degré de sensibilité varie d’un individu à l’autre. Si certains chevaux sont tout à fait à l’aise avec les bruit de leur environnement proche, et ne réagissent pas à l’application en spray, pour d’autre cela s’avère plus compliqué. Bien souvent, il s’agit d’une petite appréhension qu’il est possible de gérer en désensibilisant votre cheval de façon progressivement, dans le calme. Très vite, celui-ci se rendra compte que le spray ne présente aucun danger et sera de moins en moins agité lors de l’application.

Cependant, pour certains chevaux très anxieux de nature, une désensibilisation ne suffira pas, et le stress généré sera toujours trop fort pour envisager une application dans le calme et la décontraction. Vos moments de soin doivent rester des moments agréables et privilégiés avec votre cheval. Ainsi, pour ces chevaux qui ne supportent pas le spray, il est important de privilégier leur confort et leur bien-être en optant pour des solutions plus adaptées.

Ainsi, nous distinguons 2 types de chevaux :

3ème paramètre : définir le moment pendant lequel vous souhaitez le protéger

Dès les premières douceurs du printemps et jusqu’aux premières fraicheurs de l’automne, les insectes agressent nos chevaux de façon plus ou moins virulentes en fonction de la situation. Ces nuisibles sont attirés par l’odeur et l’humidité dégagées par le cheval. Ainsi la transpiration, mais aussi les larmes, la bave ou encore les crottins, contribuent tout particulièrement à la présence d’insectes.

On distingue les 2 situations suivantes :

Maintenant que nous avons évoqué ensemble ces 3 paramètres, nous allons voir comment adapter la protection de votre cheval en prenant en compte ces différents éléments. Rendez-vous sur la suite de cet article : “Une protection anti-insectes adaptée à mon cheval – Partie 2/2


Laisser un commentaire