Au secours mon cheval est en arrêt !


Après la saison de concours, l’arrivée de l’humidité et des glissades, l’automne est une saison sensible où certains chevaux montrent des signes de fatigue et nécessitent un peu de repos, d’autres se blessent. C’est le lot de tout sportif. Mais attention, repos ne rime pas avec abandon au fin fond du box.

La question qui revient souvent lorsqu’un cheval est a l’arrêt: mais qu’est ce que je peux faire avec ?
La réponse: plein de choses !

Si l’arrêt est prescrit par votre vétérinaire, respectez scrupuleusement ses recommandations. Sauf blessure grave, il est rare que l’immobilisation stricte au box soit indiquée, auquel cas un pansage minutieux quotidien assorti d’un massage sera des plus appréciés par votre cheval.

Si les sorties sont autorisées, c’est le moment idéal pour partager des moments différents, et peut être découvrir des activités qui plairont à tous les 2 et à intégrer au planning à l’avenir.

Vous profiterez de l’arrêt pour entretenir et renforcer, à pied, des notions importantes à cheval: la connexion et l’assouplissement dans les mouvements de base ( avancer, reculer, s’arrêter, bouger les épaules, bouger les hanches).
Si le temps le permet et que vous pouvez balader votre cheval en main en toute sécurité les exercices peuvent être réalisés en extérieur.

Nous négligeons parfois le travail de petits points que nous laissons passer faute de temps. Voilà le moment parfait pour revoir l’immobilité au montoir, le passage de flaque d’eau, de passer à côté de ce panneau effrayant, …

Vous pouvez prévoir des séances de stretching, qui peuvent prendre un caractère ludique avec des friandises ou des carottes. Le massage est également très apprécié par le cheval, et d’une séance à l’autre le cavalier éduque sa main à sentir les tensions et repérer celles qui se réinstallent fréquemment. Pour favoriser la glisse et l’efficacité de votre massage, vous pouvez utiliser le baume Kinesyl.

Si les sorties au pré ne sont pas contre indiquées, profitez en pour observer votre cheval. Vous affûterez votre œil sur son comportement et ses allures.

Pensez également à diminuer la ration si nécessaire pour éviter la prise de poids de votre cheval et un apport énergétique supérieur à sa dépense. Si votre cheval a tendance « à chauffer » lorsqu’il se dépense moins, il peut être judicieux de lui donner de quoi l’apaiser, comme la formule Becool de Ravene.
Au contraire, si vous lui avez octroyé du repos pour cause de baisse de forme, vous pouvez le complémenter avec Nutriforme et Nutrigarlic.

Après cette pause ressourçante, la reprise se fera en douceur. Consultez l’article « Fin de la trêve hivernale pour votre cheval : bien commencer la saison » pour reprendre dans les meilleures conditions.

À bientôt

Camille


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *