Vivaldi des Meneaux
Accueil » Blog » Portraits Chevaux » Vivaldi des Meneaux

Vivaldi des Meneaux

5/5 - (1 vote)

Portraits Chevaux Le
5/5 - (1 vote)

Olivier Robert a prit le temps de nous partager des petites anecdotes et moments particuliers à propos de son cheval de tête actuel : Vivaldi des Meneaux.

Lieu de naissance : Haras des Meneaux

Taille : 1m75

Robe : bai

Race : selle française

Père : Chippendale Z

Mère : Dagotte (Bamako)

Propriétaire : Valerie Cougouille

Son petit surnom : Vivaldoche

© En bord de piste

Comment l’as-tu rencontré et comment l’histoire a-t-elle démarré ?

Sa propriétaire m’a amené Vivaldi à l’automne de ses 5 ans, en montant dessus un coup de cœur terrible, nous ne nous connaissions pas précédemment. J’ai fait une proposition d’achat qui a été immédiatement refusée, le sentiment était exceptionnel.

Quelles sont les qualités qui lui ont permis d’accéder au haut niveau ?

Ça a toujours été un coéquipier incroyable même quand par moment sans solution à un problème, il a toujours cherché à bien faire, tout a toujours été facile avec, chaque problème ont toujours été solutionné. 

Et son petit défaut ?

C’est le cheval à sa maman : enfant gâté 

© En bord de piste
As-tu un programme de concours défini avec lui ou des objectifs particuliers ? 

Oui, cette année, l’objectif était dans mon esprit Calgary ou l’on a déjà été, mais cette fois-ci, il a le métier en plus et je pense qu’on ira pour vaincre. 

Est-il destiné à être vendu à terme ?

Non mais nous ne savons jamais de quoi est fait l’avenir.

Est-ce plutôt un cheval de championnat (meilleure performance française aux Europe) ou de GP (victoires en Global Champions League) ?

Les deux parce qu’un Grand Prix se court le dimanche et plus il rentre dans la compétition meilleure il est. Une fois la mesure de l’environnement prise il ne fait que s’améliorer.

As-tu une anecdote particulière avec ton cheval de tête actuel ?

Quand il arrive avec Valérie en main dans les visites vétérinaires en CSI, il se roule et met le bazar, ce qui énerve les autres chevaux et rend les autres grooms hystériques. 

© En bord de piste
Olivier Robert
Olivier Robert
Cavalier ambassadeur