Tempo de Paban


5/5 - (4 votes)

Notre cavalier Olivier Robert nous dresse le portrait du beau Tempo.

Fiche d’identité

Nom complet :  Tempo de Paban

Lieu de naissance : il est né à l’élevage de Paban dans le Gers, chez Carmen Delmas. 

Taille :  162cm

Robe : Alezan

Race : Anglo- Arabe

Père : Jarnac

Mère : Quatar de Plape

Propriétaire : Monica Dutruilh et notre entreprise EARL Global Dreams Stables. 

Son petit surnom : Pas de petit surnom, ou trop de petits surnoms…. ?

© Marine Kerfant

Comment avez-vous rencontré Tempo et comment l’histoire a-t -elle démarré ?

 J’ai acheté Tempo à 4 ans à son éleveuse. Il était très qualiteux, mais on savait qu’il allait être difficile à dompter mais au vue de ses qualités nous ne pouvions pas ne pas nous attarder sur lui ! 

Quelles sont les qualités qui lui ont permis d’accéder au haut niveau ? 

Sans aucun doute ses qualités de sauteur, c’était inné ! Même trop car il a toujours été dans l’excès sur les hauteurs ! Tempo est un cheval très proche de l’homme, ce tempérament l’a certainement aidé à se surpasser pour moi ! 

Et son petit défaut ?

Il faut être réaliste c’était surtout un gros défaut, il ne supportait pas les bidets , rivières, tout ce qui était parterre, une moquette de couleur… Ce défaut a vraiment était un frein à son évolution ! Et puis à la fin c’était presque le meilleur sauteur de rivière, au moins il n’y avait aucun problème de faute à la rivière avec lui !! 

Quels étaient vos objectifs avec ce cheval ?

Il était tellement difficile que je ne m’étais pas franchement fixé d’objectif, il fallait laisser le temps faire les choses, mais avec les qualités de saut qu’il avait c’est sûr que j’espérais vraiment une belle carrière de haut niveau pour lui. On peut comparer sa carrière sportive à des montagnes russes, ça pouvait être extraordinaire, et puis un mois après un gros retour en arrière. 

© SCOOPDYGA

Très typé Anglo, est-ce que la monte est différente avec ce genre de cheval ?

Oui et non je ne crois pas que la race définisse le tempérament des chevaux, c’est sûr qu’il y a des traits de caractères qui ressortent dans les races mais on voit beaucoup d’Anglo-Arabe sauter à haut niveau des cross, alors que Tempo n’aurait jamais pu exceller dans cette discipline ! Il faut juste savoir composer avec le caractère de cheval, essayer de le comprendre pour aller dans son sens tout en lui indiquant ce qu’on attend de lui. 

Tempo s’est fait une rupture des ligaments en 2019 à Prague, comment gère-t-on une pareille nouvelle ? Quelles ont été vos options pour tenter de soigner cette blessure ?

Les blessures graves sont très difficiles à gérer, on voit s’envoler tout ce qu’on a construit, tout le travail effectué par le cheval et le cavalier en quelque minutes, quand vous regardez le vétérinaire qui ausculte votre cheval à la sortie de piste et qu’il commence par « je suis vraiment désolé mais… » ce sont des mots qui vous brisent le cœur, en plus de voir votre cheval blessé… C’est d’autant plus dur qu’il faut appeler votre entourage pour leur annoncer la mauvaise nouvelle. Même mon vétérinaire ne voulait pas y croire, on a espéré un petit moment que sous l’hématome, ce n’était pas si catastrophique que ça en avait l’air, mais la deuxièmement échographie a confirmé les dires du premier vétérinaire…

On nous a rapidement conseillé un institut en Hollande qui travaillait beaucoup avec les lasers, les marches dans l’eau… Il est parti dans cet institut pendant environ 4 mois et est revenu en bonne santé, mais la blessure était tellement importante, que repartir sur du haut niveau semblait utopique. Théo a ressorti Tempo en concours puis j’ai repris le relais mais j’avais un trop gros sentiment de culpabilité. Nous avons donc décidé d’arrêter le sport pour lui. 

© Juliette Banville

Que fait-il et où est-il depuis sa mise à la retraite ?

Il était à la maison au pré avec Quenelle et puis nous avons contacté l’institut car la fille de la responsable de l’institut avait eu un « coup de coeur», nous avons trouvé un bon compromis pour la santé de Tempo, il est entre de bonnes mains, il fait des balades, travaille sur le plat, mais plus de compétitions. Nous avons très souvent des nouvelles ! 

Quel a été votre souvenir le plus marquant avec ce cheval ?

Je pense que c’est notre participation à la Coupe du monde de Göteborg, j’avais eu une vraie déception avec Quenelle à Omaha, suite à sa blessure après la première épreuve, j’avais pour souhait de me rattraper et Tempo avait était magistral c’était vraiment son élément les concours en indoor.

Un grand merci à Olivier pour ce portrait !


Laisser un commentaire