Sultane des Ibis


Aujourd’hui dans ce “Portrait Chevaux“, c’est madame Sultane des Ibis que nous mettons à l’honneur, la petite crack alezane de notre ambassadrice, Geneviève Megret du Haras de Clarbec. Un grand merci à elle pour ses réponses !

Fiche d’identité

Nom complet : Sultane des Ibis

Date et lieu de naissance : le 9 mai 2006 à St Fromond dans la Manche

Sexe : Femelle

Taille : 1m60

Robe : Alezane

Race : Selle Français Originel

Père : Quidam de Revel 

Mère : Orlane des Ibis par Elan de la Cour

Naisseur : Mr et Mme Djindjian

Propriétaire : Geneviève Mégret

Surnom : Sussu, Princesse

Geneviève, de quelle façon avez-vous rencontré Sultane ? 

 C’est Elise ma fille qui a repéré Sultane dans les concours de jeunes chevaux à 6 ans. La famille Hécart en avait fait l’acquisition aux ventes Nash à l’âge de 3 ans et l’avait exploitée jusqu’à ce jour. Elle a été séduite par sa façon de bondir au-dessus des obstacles et sa combativité.

Nous en sommes tout de suite tombés amoureux. Elle a toujours montré un don certain mais nous ignorions à l’époque qu’elle allait nous procurer de telles joies !

Comment se sont passé les débuts avec Sultane ? Quelle a été son évolution après son acquisition ?

Du jour ou nous l’avons achetée elle a enchainé les parcours sans faute sous la selle de François-Xavier Boudant qui en était amoureux lui aussi. Petite boule d’énergie pas toujours très facile à contenir mais déjà animée d’une rage de vaincre exceptionnelle ! Elle a gagné successivement le CIR de St Lô, le championnat et le critérium des 6 ans à Fontainebleau. C’est le seul cheval à avoir jamais aligné ces 3 performances. François-Xavier me confiait alors à l’issue du barrage des 6 ans le dimanche qu’elle aurait pu encore enchainer plusieurs barrages si besoin.

À 7 ans toujours sous la selle de François-Xavier elle a été 3ème du championnat des 7 ans.

Elle est ensuite passée sous la selle de Pénélope Leprévost avec laquelle elle a glané de belles performances au niveau international sur le circuit des 5*.

Revenue à Clarbec, ou la vie s’écoulait paisiblement, elle a quelques temps été montée par Lucie Saliba qui a su lui offrir des vacances actives très méritées avec une grande gentillesse. 

Et puis un jour, cette belle rencontre avec Félicie Bertrand !! Ces deux-là se sont tout de suite trouvées. Une belle osmose !! Ça a tout de suite matché !!

Elles ont enchainé ensemble de bien belles performances, qui ont permis à Félicie d’intégrer le top 100 mondial et à Sultane d’être classé 55ème meilleur cheval au monde. Elles sont très complices et leur charisme est impressionant.

Elles ont été médaillées d’or en individuel et d’argent par équipe aux jeux méditerranéens et ne se sont pas arrêtées là, vainqueur entre autres du GP 3* de Montpellier et surtout du GP 5* de Bordeaux avec une assurance incroyable face aux tous meilleurs cavaliers mondiaux réussissant l’exploit l’année suivante de se classer 2ème du même GP. Elles ont aussi réalisé un magnifique double sans-faute dans la Coupe des Nations du CSIO5* de Gijon, se sont classées 3èmes du Grand Prix et ont pris la 5ème place du Grand Prix CSI5* des Longines Masters. Elles sont magiques !!

Quel caractère se cache derrière cette bondissante petite jument qui est une véritable guerrière en piste ? Comment est-elle « à la maison » ?

Aucun doute dans l’esprit de Sultane , cette petite puce pense qu’elle est grande et qu’elle est capable de sauter les plus gros obstacles du monde comme elle l’a démontré à plusieurs reprises. C’est une gagneuse. A peine touche-t-elle le sol à la réception d’un obstacle qu’elle repart déjà à l’assaut du suivant. Sa détermination est émouvante.

À la maison c’est une jument adorable. Toujours prête à faire un câlin. Elle en raffole !! Son préféré : se faire gratter le garrot et en retour me gratter le bras. Elle peut être un peu jalouse si on prête trop d’attention à ses voisins. Quand j’arrive le matin, elle m’appelle dès qu’elle me voit et je comprends qu’aller lui dire bonjour est la priorité au risque de la fâcher. C’est une personne !! Elle aime être au cœur des attentions et c’est normal !!

Quelle est d’après vous, sa plus grande qualité ?

Sa plus grande qualité est sa détermination sans faille alliée à une grande gentillesse et une grande sensibilité.  

Et son plus gros défaut ?

Je ne lui connais pas de défaut.

Comment est articulé le quotidien de Sultane ? Quel programme sur une « semaine type » ?

Sultane va tous les jours au paddock.  Elle est sortie en général deux fois par jour, un travail et une détente ou une longe et puis on peut aller brouter une petite fois en plus sur la pelouse ! Elle est suivie tout au long de l’année par Chantal qui lui fait des séances de shiatsu, Alix qui la suit en acupuncture, François l’ostéopathe et bien sûr Jérôme son vétérinaire. Elle a beaucoup d’amitié pour Jérôme son groom de concours avec lequel elle a beaucoup voyagé. Ils ont une belle complicité. En arrivant dans des endroits inconnus il est sa référence.

Il n’y a pas de semaine type pour Sultane. C’est à la carte. Travail varié, sur le plat et petites gymnastiques à l’obstacle. Il faut que ce soit un jeu. Jamais d’exercices répétitifs car Sultane déteste ça !! Une séance avec des obstacles un peu plus hauts avant de partir au concours. Sultane est tellement douée et a une telle expérience maintenant qu’il ne sert à rien de rabâcher les choses. Juste la défraichir car c’est une guerrière absolue !!

crédit : Mister K

Quel est votre meilleur souvenir avec Sultane ?

Mon meilleur souvenir avec Sultane, mis à part les petits bonheurs du quotidien, est sans doute sa victoire au GP de Bordeaux. La performance était un grand bonheur mais la réaction du public a magnifié ce bonheur. On s’est sentis portés par un enthousiasme et une émotion de tous les spectateurs qui ont vécu ce moment avec nous. La joie et l’émotion ressenties par tous était incroyables. C’était un grand moment.

Il y aurait tant à dire de cette Princesse. C’est une joie incommensurable et un très grand honneur de partager un moment de vie avec des cracks chevaux comme Sultane des Ibis.

Merci beaucoup Geneviève d’avoir répondu à toutes nos questions !

À bientôt pour un nouvel article


Laisser un commentaire