Les coulisses d’une belle rencontre Camille Condé-Ferreira et Geneviève Megret


4.7/5 - (3 votes)

Une rencontre et un amour partagé pour les chevaux…

Ma rencontre avec Camille date de 2015 et s’est produite un peu par hasard ! Bien sûr je connaissais son nom et ses performances dans le cursus jeunes mais nous ne nous étions jamais rencontrées.

Sa mère Brigitte m’a abordée pour parler d’élevage et de reproduction et nous avons bien discuté. D’ailleurs, depuis Camille a un poulain de Topinambour et un de Chacco Rouge. Le courant passait bien, on se voyait dans les concours, on a vite sympathisé et bien sûr, les chevaux étaient toujours au cœur de nos discussions. Je crois que Camille est aussi passionnée que moi !!

Une symbiose immédiate

En février 2017, Camille est venu une semaine à Clarbec. On a travaillé les chevaux et amélioré des petits points sur la position et les attitudes à cheval de Camille. Des petits réglages. Le travail avec Camille était facile et agréable et cela n’a pas changé. Camille est très douée et elle comprend instantanément mes suggestions et les détails que j’essaie de lui faire saisir et elle a la capacité et l’intelligence de corriger immédiatement ce qui doit l’être. Pour autant, elle conserve une grande spontanéité et un feeling très particulier avec les chevaux. Nous nous comprenons à demi-mot et nous partageons les mêmes valeurs.

Corrado du Moulin, « Coco » pour les intimes 😉 Crédit photo : Pixel Event



En mai 2017 à la Baule, nous avons fait un grand pas en avant avec Valgo des Félines qu’elle montait à l’époque. C’était un cheval à fort potentiel, de très bonne volonté mais pas si facile car il était très sensible et submergé par sa force. Camille a su l’interpréter au mieux et je crois l’avoir bien aidée par les quelques conseils que je lui ai prodigués.

Tout naturellement, notre entente étant vraiment de plus en plus scellée, j’ai commencé à lui confier des chevaux, de plus en plus de chevaux ! Certains pour être vendus et d’autres pour être exploités.

Gitana – Crédit photo : Mathilde Rouillon

Une organisation désormais bien rodée

Aujourd’hui, Camille dispose, chez elle près de Coulommiers, de 8 à 9 chevaux de compétition, jeunes ou confirmés qui sont issus de notre élevage ou dont nous avons fait l’acquisition. Les chevaux avancent bien et cela se concrétise sur les terrains de concours.

Objectifs de haut niveau et préparation de la relève

Plus récemment, Camille a étoffé son piquet de chevaux avec les chevaux qui sont basés à Clarbec. Cela devrait nous permettre, dès 2021, d’une part d’augmenter le niveau de compétition et d’autre part de préparer la relève pour les années futures. Nous passons un hiver studieux, les couples se forment et les chevaux progressent en s’amusant et en se faisant plaisir ce qui est un point primordial pour notre équipe.

Pour l’instant, Camille partage son temps entre les deux sites avec deux équipes qui sont derrière elle pour l’aider à préparer les chevaux.

Un système familial pour de belles ambitions communes !

Notre système est assez familial mais néanmoins très professionnel et nos ambitions sont grandes. L’idée est d’avancer vers le plus haut niveau. Nous savons qu’il va falloir faire nos preuves pour obtenir les sélections qui sont de plus en plus délicates à avoir mais nous sommes prêts à en découdre ! Notre motivation est énorme. Nous savons qu’il y aura des moments plus difficiles et d’autres plus souriants mais nous serons toujours là les uns pour les autres, formant une équipe soudée dans les grandes joies comme dans les déceptions avec nos amis les chevaux.

Quoiqu’il en soit, l’intégrité physique et morale des chevaux sera toujours au cœur de notre préoccupation et nous essaieront d’emmener chacun à son niveau maximum dans le respect.

Une nouvelle page se tourne et nous espérons y inscrire une belle histoire de sport et d’amitié…

Crédit photo : Marie Sapin

Laisser un commentaire