Le cheval « en état »


Très souvent lors des visites, les propriétaires me demandent si je trouve que leur cheval n’est pas trop gros. Quand c’est le sien, c’est toujours difficile d’être objectif, et on a souvent tendance à les préférer avec quelques kilos en trop. 

Attention, un cheval en surpoids n’est pas bon sur plusieurs points. 

Voyons ensemble comment objectiver l’état de son cheval et plus particulièrement son poids. 

Les principaux critères pour affirmer qu’un cheval est globalement en bonne santé

  • L’attitude : le cheval doit être attentif et réactif à son environnement. Un cheval abattu ou replié sur lui en regardant ses flancs sont des signaux anormaux.
  • L‘hydratation : le pli de peau s’efface rapidement, le creux des reins n’est pas marqué 
  • Le poil : brillant, régulier et lisse avec une mue normale 
  • Poids : pas de variation soudaine 
  • L’appareil digestif : pas de perte d’appétit, crottins formés et homogènes, absence de vers ou de sable (test du sable*), pas de flatulence 
  • L’urine transparente à jaune, sans difficulté 
  • Les muqueuses : l’intérieur des paupières et les gencives doivent être rosées/rouge. 
  • La respiration : pas d’essoufflement au repos
  • Les pieds : les tendons doivent être secs, les sabots froids, le cheval se tient normalement sur ses 4 pieds.

Apprenez à réaliser un bilan régulier de ces critères afin de détecter rapidement un trouble et pouvoir réagir au plus vite. Le surpoids n’indique pas un mauvais état général immédiat mais peut être à l’origine d’une altération à plus ou moins long terme de celui-ci. 

Quels peuvent en être les dangers ? 

  • Installation de troubles cardio-respiratoires :

–        Risque de fourbure
–        Contraintes excessives sur le système ostéo-ligamentaire avec risque accru de maladies orthopédiques de développement chez les jeunes chevaux en croissance
–        Difficultés à réguler la température du corps: transpiration plus importante à l’origine d’une déshydratation et fuite de nutriments 
–        Apparition de graisses viscérales autour des organes vitaux (surcharge du foie et des reins)
–        Baisse de la motivation et des performances

  • Efforts moins bien supportés

Les Haras nationaux proposent une échelle d’évaluation du poids en 5 grades appelée « note d’état corporelle » pour les chevaux de plus de 18 mois. 5 étant la note la plus haute, 0 la plus basse, le poids optimum se situe entre 2,5 et 3,5. Les critères visuels concernent 7 régions du corps :

  •  Le chignon (bord supérieur de l’encolure)
  •  Le garrot
  •  La ligne du dos 
  •  La croupe
  •  L’attache de queue
  •  L’arrière de l’épaule
  •  Les côtes

Les critères manuels consistent à apprécier par palpation la forme, la consistance et l’importance des masses graisseuse sur les mêmes zones observées précédemment (sauf la croupe). 

Si votre cheval obtient une note supérieure à 3,5 ou inférieure à 2,5, il est préférable de consulter votre vétérinaire pour convenir d’une adaptation de sa ration et de son activité. 

* test du sable : prélever une ou deux boules de crottin. Mettre dans un gant à usage unique, dilué le crottin avec de l’eau. Suspendre le gant et attendre une dizaine de minute. S’il y a du sable dans les crottins, le sable qui est lourd va tomber au bout des doigts du gant.

À bientôt pour un nouvel article !

Camille


Laisser un commentaire