Interview de Gaëlle Jonchery : la gestion de son activité en cette période de confinement


Bonjour Gaëlle,
Comment vas-tu en cette période inédite de confinement ?
Tu gères actuellement une écurie de propriétaire et de commerce de chevaux de sport, comment organises-tu ton quotidien depuis le début du confinement et en l’absence des propriétaires ?

Bonjour,
J’ai la chance d’avoir une écurie à échelle familiale. Depuis le début de mon activité, j’ai toujours souhaité garder un contact avec chacun mes chevaux et également ceux de mes propriétaires. Salomé et moi gérons seules l’ensemble de l’activité. Je gère le travail des chevaux ainsi que les cours moi-même. Donc en terme d’effectif, ça ne change pas nous avons toujours été deux.
Nous avons 15 chevaux dans la structure ce qui donne beaucoup de travail, mais pas beaucoup plus que d’ordinaire. Les chevaux vont tous dehors toute la journée et les cours sont tous transformés en « travail du cheval monté » (tous mes propriétaires en pension ont 3 cours par semaines compris dans leur pension). J’essaye dès que possible de rajouter une séance ou deux selon le besoin de chaque cheval. Également, les chevaux vont dehors même le week-end depuis le début du confinement, ce qui n’était pas le cas.

Nous avons des chevaux en valorisation dans plusieurs disciplines et de tous les niveaux : CSO poney – Amateur – pro – jeune poney – jeune chevaux / CCE poney – Amateur – jeune poney -jeune chevaux et pro / Hunter amateur et jeunes chevaux ainsi que du dressage poney et amateur.

Cela implique un planning de compétition très chargé, ajouté au travail des chevaux à la maison et les cours pour mes propriétaires. Donc finalement avec les concours en moins et les chevaux supplémentaires à gérer au quotidien, la charge de travail (et de fatigue !) s’équilibre. Mais cela a un impact financier évidemment, par exemple je ne peux plus faire de coaching ni de stage à mes cavaliers ni à mes cavaliers extérieurs.

Aux écuries SG Eventing, il y a de tout ! Du débourrage au cheval de compétition, du CCE au dressage en passant par le Hunter et le CSO…

J’ai la chance d’avoir des propriétaires qui ont accepté facilement la décision de fermeture d’accès pour eux et ils nous font confiance. Nous avions déjà un système de communication bien rodé pour donner des nouvelles lors de leurs absences avec des photos, des vidéos… Leur confiance motive encore plus de notre côté à faire au mieux pour leurs chevaux.  Que chaque cheval ai un temps pour lui et pas simplement des sorties de travail.

Qu’en est-il des chevaux que tu valorises pour la vente ? Cela aura-t-il un impact sur ton activité de commerce ?

Pour ce qui est de la vente de chevaux cela est forcément plus compliqué car les chevaux ne peuvent pas être essayés. Nous en avions déjà vendu avant le confinement, du coup nous avions rentré de nouveaux chevaux au travail. De bon chevaux, mais très jeunes dans le travail. Cette situation nous permet donc de les faire avancer à leur rythme et de montrer l’évolution grâce à des vidéos aux clients qui étaient intéressés. 2 ventes devraient être assurées juste après le confinement. Nous partons partons du principe que nous serons coincées au moins jusque fin Mai, nous aviserons lorsque nous y verrons plus clair. L’une de nos juments ira certainement pouliner et nous verrons l’année suivante si elle sera commercialisée ou non. On s’adapte ! Et notre jeune crack poney de 5 ans restera en valorisation sauf très bonne occasion de vente et ne sera vendu qu’à ses 6 ou 7 ans certainement car il a un vrai potentiel.

Si cela dur plus longtemps encore cela aura forcément un impact pour les acheteurs également. Les chevaux évoluent avec le travail, et ceux qui étaient tout juste débourrés ou encore très verts avant le confinement seront davantage prêts en sortie de crise, les prix auront donc évolués également.

Aux écuries SG Eventing, l’apprentissage démarre très tôt ! 🙂

Comment va ton crack Chup a Chup ? Quelle activité pour lui en ce moment ? Des objectifs avec lui à la sortie du confinement ?

Pour ce qui est de mon Chup, il est le moins actif des écuries !

Chup a Chup SB, le crack de Gaëlle avec lequel elle évolue en concours complet en épreuves internationales

Nous avons pris la décision de le laisser tranquille en cette période, il a pu faire une Pro2 pour reprendre avant le confinement, qu’il a très bien couru. Je pense qu’après le confinement il reprendra tranquillement fin d’été ou début d’automne une préparation pour la saison suivante. Il n’y aura pas d’objectif cette saison en compétition à part le préparer pour faire **** en 2021. Il a aujourd’hui 13 ans. Il est très bien physiquement et mentalement. C’est un cheval très bien dressé. Le but maintenant est de prendre de l’assurance pour lui comme pour moi, pour passer sereinement le cap. Nous voulions finir sur **** cette saison, cela sera donc reporté.

Chup a Chup profite d’une année très calme en raison des circonstances actuelles

Merci Gaëlle, bon courage et à bientôt !

Retrouver la fiche de Gaëlle juste ici !
Pour retrouver la page Facebook des écuries SG Eventing c’est par ici !


Laisser un commentaire