Ortie

Le par Amélie Henry

L’Ortie dioïque est une plante herbacée de la famille des urticaceae. Elle est connue avant tout pour les désagréments qu’elle peut occasionner. Les feuilles et la tige contiennent des poils urticants qui  sécrètent un liquide contenant de l’acide formique irritant  pour la peau et responsable des démangeaisons et des sensations de brûlures. Mais l’ortie n’est pas qu’une mauvaise herbe. Elle est connue depuis des siècles et a été utilisée de maintes façons, dans l’alimentation surtout, car la composition chimique et les minéraux contenus dans ses feuilles, en font un végétal d’une bonne qualité nutritive. Elle était consommée lors des grandes périodes de famines et depuis les temps les plus reculés, on sert ses jeunes pousses  cuites sous forme de soupe. Elle est également utilisée en cuisine pour donner une belle couleur verte a certaines préparations culinaires. Désignée par les Grecs sous le nom d’acalyphe, elle figurait dans la plupart des pharmacopées de l’Antiquité. La racine d’ortie est reconnue pour soutenir la vitalité du corps et le dynamisme et aider à maintenir la santé du cœur. Les parties aériennes sont également utilisées traditionnellement pour supporter la circulation veineuse et aider à soutenir le système locomoteur.

Partager cette article sur :
[jetpack-related-posts]