Covid-19 : que va t-il se passer pour mon cheval ?


Covid19: Que va t il se passer pour mon cheval?!

Depuis le week-end dernier tout s’est accéléré, nous voilà confinés, et presque pas eu le temps de s’organiser. Les réactions sont vives.

Les premières émotions passées, essayons de se raisonner et voyons ensemble ce que ces changements impliquent pour vos chevaux. 

Certains d’entre vous ont peut-être eu le temps d’emmener leur cheval vers un lieu de vacances au vert. Si c’est le cas, c’est que votre cheval a déjà vécu cette situation. Même si l’arrêt de l’activité a été soudain, votre cheval aura la possibilité de marcher jour et nuit, limitant l’impact physique. 

Les prés n’étant pas encore très fournis, il est judicieux de demander un complément en fourrage et un apport en grains. La quantité peut être légèrement diminuée au cours des semaines à venir. Demandez une surveillance rapprochée les premiers jours pour s’assurer que votre cheval s’acclimate correctement à son lieu de villégiature.

Pour les chevaux confiés à leur pension habituelle, tout devrait bien se passer.

Les professionnels en charge s’organiseront pour permettre à tous les chevaux de sortir et répondre à leurs besoins : marcher, manger, boire, se reposer au propre et voir des congénères.

Ils sont les premiers à savoir qu’une colique peut survenir vite. Ils sont les premiers à savoir qu’un petit souci chez un cheval peut se transformer en grands soucis. Ils sont les premiers à savoir que les nuits peuvent devenir courtes. Peu nombreux sur place, tous doivent rester efficaces durant cette période. 

Beaucoup de structures vous proposent des alternatives comme la mise au paddock ou au marcheur.

Comment allons nous retrouver nos chevaux dans 6 semaines ?

Tous seront plus ou moins demusclés selon leur programme. Ce qu’ils perdent le plus rapidement c’est l’endurance, « le cardio ». La reprise se fera en fonction. 

En 6 semaines, avec des sorties quasi quotidiennes durant lesquelles ils peuvent marcher suffisamment et suffisamment longtemps, ce devrait être les seules conséquences.

Encore une fois, comptons sur la connaissance et la conscience des professionnels.

6 semaines, c’est le temps d’arrêt couramment donné pour une tendinite chez votre cheval, ou une blessure type entorse moyenne à grave chez le cavalier. Ce qui pose vraiment problème à la plupart d’entre nous en cette période, c’est la frustration de ne pas pouvoir VOIR et TOUCHER nos petits trésors.

L’équitation est un sport où nous apprenons à gérer la frustration.

Nous sommes là face à une règle stricte, non contournable. La frustration est une émotion humaine saine et nécessaire. 

Patience, confiance et optimisme !

Plus vite l’épidémie sera enrayée, plus vite nous reprendrons nos habitudes.

Nous allons TOUS vivre une cure de désintoxication avec possible crise de manque, courage !


Laisser un commentaire