Bien être du cheval de haut niveau


5/5 - (2 votes)

Un rythme de vie intense : comment veiller au bien être du cheval de haut niveau ?

Le bien être du cheval de haut niveau est un sujet d’actualité. Avec l’avènement d’un grand changement dans les programmes de concours de Top niveau, les chevaux sont soumis à un rythme de vie bien différent de celui que la nature devrait leur procurer. Nous devons donc être très attentifs à leur proposer un équilibre acceptable pour leur permettre de performer dans de bonnes conditions sous peine de voir leur santé physique et morale se dégrader et la longévité de leur carrière s’écourter.

Il y a 15 ou 20 ans, il y avait une saison de concours qui durait globalement du mois de mars au début du mois d’octobre et une inter saison ou les compétitions s’arrêtaient et ou les chevaux pouvaient trouver un peu de repos. Aujourd’hui, il est possible de faire du concours tout au long de l’année et il est impératif de gérer les programmes avec intelligence pour ne pas tomber dans l’excès.

Il faut ajouter à cela que les concours sont disséminés tout autour du monde et les chevaux font énormément de kilomètres en avion, en camion, en bateau. Ce sont devenus des nomades. Si certains chevaux s’en accommodent facilement, d’autres, plus délicats, vivent mal tous ces changements. Ils peuvent maigrir, devenir nerveux ou déprimer.

Adapter le voyage pour le bien être du cheval de haut niveau

Les moyens de transport ont par contre bien évolué.  Les camions sont beaucoup plus confortables grâce aux suspensions pneumatiques notamment qui leur permettent de ne pas subir les irrégularités de la route et de pouvoir ainsi mieux se reposer en roulant.

En ce qui concerne le voyage à proprement parler, il faut veiller à ne pas rouler aux heures les plus chaudes de la journée en été et également éviter les horaires ou l’on est confronté à des embouteillages d’où l’intérêt de bien étudier son itinéraire. Bien ménager des pauses pour faire boire les chevaux et leur donner une alimentation légère et fibrée.

Les grooms dévoués au bien être du cheval de haut niveau

La chose qui me parait toutefois primordiale est que les chevaux soient accompagnés par leur groom personnel. On ne remerciera jamais assez les grooms des chevaux de haut niveau qui vivent avec eux et se dévouent tout au long de l’année pour les conduire, les entourer de tout leur amour et de tous leurs soins avec expertise. Ils sont leurs référents, savent leur donner confiance et analyser leurs comportements pour donner l’alerte en cas de problème. Ils les connaissent par cœur et sont leurs amis les plus fidèles. Le cheval de haut niveau est un athlète et a besoin de toutes les attentions au quotidien.

Un entraînement adapté et varié pour le bien être du cheval de haut niveau

Enfin, de retour à la maison entre les concours, je pense qu’il faut vraiment ménager de vraies périodes de repos avec sorties au paddock, promenades, jeux à la longe ou en liberté sur le mode éthologique tout en gardant un certain niveau d’entrainement pour garder les articulations et les muscles en tension et une bonne condition physique.

Pour finir, l’épidémie de rhinopneumonie récente va nous obliger à reconsidérer l’importance des rassemblements de chevaux et leur hébergement pour éviter la promiscuité propice à la propagation de maladies diverses. Il est urgent de trouver des solutions pour que nos amis les cracks chevaux puissent continuer à s’épanouir dans une bonne santé physique et morale.

A très bientôt,

Geneviève


Laisser un commentaire