L’utilisation de l’argile pour les chevaux


5/5 - (2 votes)

« Ce soir, je lui mets de l’argile sur les membres ! », « Je vais rincer l’argile »

En bon cavalier qui se respecte, tu as forcément déjà entendu ces phrases au détour d’une allée dans une écurie. Et pour cause ! L’argile est l’un des soins les plus connus et également les plus utilisés par les cavaliers. En effet, ses bienfaits sont reconnus depuis… l’antiquité ! Et si d’antan, nous observions simplement les effets de l’argile pour les chevaux sans les expliquer, aujourd’hui nous savons exactement comment elle agit ! En fait, ce n’est ni plus ni moins que de la physique/chimie… Pour ceux qui détestent ou qui détestaient cette matière au lycée, pas panique ! On va faire très simple…

© MKphotographiie – écurie Olivier Robert

De l’argile, oui mais laquelle ?

Il existe différents types d’argiles. Il est tout à fait possible de combiner différentes argiles afin d’obtenir les bienfaits recherchés. C’est d’ailleurs ce mélange qui va définir la couleur finale de l’argile.

Du coté de Ravene, la nouvelle formule de Tendiflex+ est une argile verte. Il s’agit d’un savant mélange de différentes argiles : élite, kaolinite, calcite et d’une 4ème argile que nous garderons secrète ! Ces différentes argiles ont été sélectionnées avec attention afin de rassembler dans notre formule toutes les propriétés recherchées pour nos chevaux.

Comment agit l’argile ?

  • Une fabuleuse capacité d’absorption
    Un peu comme une éponge, l’argile a un pouvoir d’absorption intra-tissulaire incroyable. Certaines argiles sont capables d’absorber jusqu’à 40% de leur poids en liquide !! Appliquée sur les membres de nos chevaux après l’effort, l’argile permet ainsi d’absorber toutes les toxines et autres substances néfastes.
  • Des échanges de particules… dans les deux sens !
    En effet, si l’argile absorbe certains éléments, on sait également que les échanges de particules entre l’argile et l’organisme se font dans les deux sens. Il serait donc probable que l’argile ait un pouvoir « reminéralisant », qui reste cependant à prouver scientifiquement.
  • Propriété astringente : resserre les tissus
    Grâce à l’absorption des toxines et autres, l’argile contribue à resserrer les tissus qui ont eu tendance à s’inflammer lors d’un effort intense par exemple.
© Celeste and Welshpride

Dans quelles circonstances appliquer de l’argile sur mon cheval ?

Les différentes actions de l’argile sur le cheval en soin externe en font un excellent allié de la récupération après l’effort. Quelle que soit votre discipline, vous aiderez votre cheval à récupérer plus rapidement après un entrainement intense ou après une compétition, en lui appliquant de l’argile sur les zones concernées. Et justement…

Sur quelles zones du corps de mon cheval puis-je appliquer de l’argile ?

Nous l’avons vu, l’argile agit de façon intra-tissulaire. Elle peut ainsi être appliquée sur les muscles, les tendons et les articulations du cheval.

Néanmoins, l’argile est avant tout utilisée sur les tendons des chevaux, zones extrêmement sensible et particulièrement sollicitée pendant les efforts. Elle peut ainsi prévenir ou soigner les tendinites (en complément d’un protocole vétérinaire si cela est le cas évidemment).

Sur le reste du corps, elle peut également lors d’hématomes, d’entorses ou de contusions diverses.

Il est tout à fait possible d’appliquer de l’argile également sur des zones musculaires particulièrement sollicitées en fonction de la discipline pratiquée, ou des faiblesses du cheval en question (dos, reins, encolure, épaule, croupe…).

© MKphotographiie – écurie Olivier Robert

Comment utiliser l’argile sur son cheval ?

L’application

L’idéal est d’appliquer l’argile d’abord à rebrousse poils afin de d’accéder à la peau du cheval au maximum. Puis de repasser dans le sens du poil afin que la surface soit lisse. Il est très important d’en appliquer une couche épaisse (1cm minimum) afin d’optimiser son efficacité.

Il est possible de laisser l’argile ainsi à l’air libre, ou bien de rajouter des bandes de repos par-dessus, en l’isolant à l’aide d’un film plastique ou de papier journal.

La durée

Il n’y a pas de durée idéale. Ce qui est primordial, c’est que l’argile ait eu le temps de sécher avant de la retirer, car c’est en séchant qu’elle va jouer son rôle. Il est donc courant de laisser poser l’argile toute une nuit et de la retirer le lendemain matin.

Pas de panique, si tu n’es pas en capacité de venir retirer l’argile le lendemain matin (parce que tu travailles par exemple et que tu rends visite à ton cheval le soir, après ta journée de travail), il est tout à fait possible de laisser l’argile poser pendant 24h, cela n’aura aucune conséquence. Une fois que l’argile a séché, elle n’agit plus, tout simplement ! Elle attend sagement qu’on vienne la retirer !

La retirer

Rien de plus simple ! Un coup de jet d’eau, ou bien à la brosse… (en y allant molo sur les tendons !) La nouvelle formule de Tendiflex+ est d’ailleurs extrêmement facile à retirer !

En conclusion, quels avantages à l’utilisation de l’argile ?

Personnellement, je suis une grande utilisatrice d’argile !

Tout simplement parce que l’argile est un soin extrêmement facile à appliquer. Sur les tendons, elle permet d’éviter l’utilisation de bandes de repos, qui sont difficiles à poser, et dont l’utilisation peut être risquée si celles-ci sont mal posées, si le cheval est trop remuant au box ou encore s’il lui vient à l’idée de les attraper et de tirer dessus… !

Elle est également idéale pour les chevaux vivant au pré H24 et ne pouvant donc tout simplement pas bénéficier de bandes de repos. Un coup d’argile en rentrant de concours, et hop au pré !

Ayant un cheval qui réagit très fort au moindre petit hématome, choc… Elle m’est également d’une grande aide !

Et puis à l’heure du développement durable et des soins naturels… Quoi de mieux que d’utiliser les bienfaits offerts par la nature pour le confort de nos chevaux ?

À bientôt,

Amélie


Laisser un commentaire